• 800m Eugène Préfontaine Classic

    800 m men IAAF Diamond League Eugene 2014 Oregon (USA)

    800m Eugène Préfontaine Classic

         Les yeux du monde entier avaient  les  yeux rivés sur  ce 800m ou étaient réunis les meilleurs athlètes  de la distance. Le scénario n’allait certainement pas être le même qu’à Londres : quelque part, on y avait pensé, et on se disait qu’il y  avait de la revanche dans l’air…. Mais  deux ans dans la vie d’un athlète de haut niveau, c’est pratiquement deux vies différentes….

    Parmi tous ces garçons, seul Kaki le Saoudien n’avait pas donné des informations concernant sa forme, puisqu’aucun classement depuis l’année dernière n’a été répertorié (à moins d’avoir mal cherché ?) .

    800m Eugène Préfontaine Classic Notre petit Français  Pierre Amboise Bosse était également de la partie pour une rentrée face à ces géants de la distance.  Mais puisque les règles de la course à pied sont assez simples, on pouvait s’attendre à un David Rudisha en deçà de sa forme par un manque de compétition. Et cela n’a pas manqué.

    Avec un lièvre qui passe au 400 « pile poil » sur les bases du record du monde,  et les hommes forts postés à tout juste trois mètres à l’arrière, il aurait fallut une relance brutale pour maintenir ce rythme endiablé. Le Patron à ce moment de la course était toujours Rudisha, était ce par respect de son statut ou par prudence d’être trop tôt dans le rouge.? Le peloton est resté sagement calé derrière le géant kényan jusqu’au 150 dernier mètre , quand le jeune effronté   Aman plaça une attaque pour tenter de dépasser le maître. Le Masai répondit du tac au tac. Et à ce moment  là, je me suis dis qu’il avait bien préparé cette course puisqu’il avait l’air de dominer son sujet. Comme d’habitude on pouvait y croire.                                                                                                                                                                                                   Mais il ne put  rien faire quand le Botswanais alluma la fusée avec son style peu académique, il passa tout

    800m Eugène Préfontaine Classic le monde en revue pour s’envoler vers la victoire aux 80 derniers mètres.  Aman qui avait déjà puisé dans ses réserves, ne put que s’accrocher à distance respectueuse pour limiter les dégâts et terminer dans la même seconde qu’Amos.

    Pierre Amboise Bosse fit mieux que réussir sa rentrée puisqu’il prend une excellente quatrième place en 1’44”44 juste  derrière Kaki que la terre avait oublié, mais devant d’autres très grands de la distance : Adam Kszczot et l’immense Duane Solomon.  

    800m Eugène Préfontaine Classic

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JA