• Cross Hommes

    Cross Féminin 

    Que cela a du être difficile aux autres nations engagés, au regard de ce podium masculin, ce que je retiens, c'est que le champion de cette course est un pur produit de la route certes kényan, mais il a été plus connu sur la route que sur la piste, déjà champion du monde Junior de Cross il y a quatre ans, il a fait toutes ses armes après, du marathon au semi. Champion du monde du semi marathon et il a un record en en 58'54s. Bien sur ce n'est pas une surprise de voir les Kényans sur la plus haute marche du Podium, mais quand on regarde le classement des 10 premiers, on aperçoit que ce sont de vrais spécialistes du 5000m. Pour info, tous ces coureurs ont déjà franchis la barre des moins de 13' sur le 5000m. Geoffrey Kipsang Komorror, n'est pas du tout un inconnu a 22ans, il a déja couru le Marathon en 2h06 minutes. Souvenons nous, il a été le dernier à suivre les deux fusées Wilson Kipsang et Emmanuel Mutai lors du record du monde stratosphérique du Marathon de Berlin l'année dernière. Est ce le remplaçant de du regretté Prodige Samuel Wanjiru ? Seul l'avenir nous le dira, En tout cas, il est parti (presque) aussi fort que lui. 

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • David Rudisha Wins 800m | 2015 Sydney Track Classic            

          


    votre commentaire
  •  Résultats du Semi Marathon de Paris  (tous les résultats ici)

    Énorme et belle surprise, l'équipe de France place 4 coureurs dans les 10 premiers. C'est du Jamais vue. Cerise sur le gâteau, les chronos sont particulièrement intéressants. Hassan CHADI rentre dans la cour des grands avec 1h01'38.                                          Une petite vidéo est es en montage.... 


    Vincent Yator remporte la course en 1h00'12" mais ce n'est pas un inconnu...


    votre commentaire
  • Extrait vidéo (en espagnole) du record du monde sur le Semi-Marathon de Florence Kiplagat,                                                                                                                                            Dans cette course figurait des têtes de séries de premier plan mondial Feleké l’Éthiopien, Abel Kirui, Emnuel Mutai... du beau monde dans les rues de Barcelone 


    votre commentaire
  • Isinbayeva arrêtera après les JO :

    IsimnbayevaLa Russe Yelena Isinbayeva, plusieurs fois championne olympique et du monde de saut à la perche, va mettre un terme à sa carrière après les jeux Olympiques de Rio en 2016, a-t-elle indiqué vendredi à Moscou.

    "J'ai gagné tout ce qu'il y avait à gagner et je n'ai plus rien à apprendre, mais disputer les Jeux reste quelque chose de formidable. Les Jeux de Rio seront une fête. Aprs, je raccrocherai définitivement", a déclaré Yelena Isinayeva, 32 ans.

    Yelena Isinbayeva est la perchiste la plus titré de l'histoire. Championne olympique en 2004 à Athènes et en 2008 à Pékin, elle a été trois fois championne du monde, en 2005 à Helsinki, en 2007 à Osaka et en 2013 à Moscou. Elle a été la première femme à passer la barre des 5 m, en juillet 2005. Elle détient le record du monde (5m06) depuis août 2009.

    Isinbayeva disputera à Rio ses cinquièmes Jeux. "Je suis sûre à 100 % que 2016 sera ma dernière année dans l'athlétisme", dit celle qui avait débuté aux JO en 2000 à Sydney. La "Tsarine" a pris une année sabbatique en 2015, pour se consacrer à sa fille née en juin dernier. "Je me limite à des entraînements légers. Je vais reprendre à fond à partir de juin 2015. Mon objectif principal, c'est Rio 2016", selon Yelena Isinbayeva.


    votre commentaire
  • Jogger avec modération pour vivre plus longtemps

    Faire du jogging à dose modérée semble être le meilleur moyen de vivre plus longtemps, démontre une étude de chercheurs danois Jorge Guerrero

    Faire du jogging à dose modérée semble être le meilleur moyen de vivre plus longtemps, démontre une étude de chercheurs danois publiée lundi aux Etats-Unis. Cette recherche a porté sur 5.048 participants en bonne santé à Copenhague parmi lesquels les auteurs ont identifié et suivi pendant douze ans 1.

    098 joggeurs et 413 personnes sédentaires. Les chercheurs ont enregistré le nombre d'heures, la fréquence, le rythme de jogging par semaine, et constaté qu'après cette période ceux qui couraient le plus avaient quasiment la même probabilité de décéder que les sédentaires. Au contraire, les participants qui faisaient du jogging de façon plus modérée --entre une heure et 2,4 heure hebdomadaire, trois fois maximum-- avaient le plus faible taux de mortalité. 

    Généralement les "joggeurs" étaient plus jeunes, avaient une tension artérielle et un indice de masse corporelle plus faibles. Ce groupe comptait également beaucoup moins de fumeurs et de diabétiques. "Faire cet exercice soutenu pendant des décennies peut présenter des risques pour la santé particulièrement pour le système cardiovasculaire", met en garde le Dr Peter Schnohr de l'Hôpital Frederiksberg de Copenhague, principal auteur de ces travaux parus dans le Journal of the American College of Cadiology. "Il faut souligner que le rythme du jogging à faible allure correspond à un exercice intense et que le fait de faire du jogging de façon soutenue revient à faire de l'exercice de façon très vigoureuse", explique-t-il.

    Les résultats de cette études confortent ceux de recherches précédentes dans lesquelles les scientifiques ont découvert que l'exercice trop intense peut être plus néfaste que bénéfique. "Tous ces travaux montrant une corrélation entre une certaine intensité de jogging et la mortalité suggèrent qu'il pourrait y avoir une dose d'exercice optimale pour la santé", relève le Dr Schnohr. "Si votre but est de réduire le risque de mortalité et d'allonger votre espérance de vie, conclut-il, faire du jogging deux ou trois fois par semaine à un rythme modéré est la bonne stratégie... en faire plus pourrait être néfaste." 


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Tir groupé et résultat, un saut à pied joint sur la troisième marche du Podium par équipe.

    L'un après l'autre, tel était la consigne, faire sa course, courir sur ses valeurs et  respecter l'allure. En cross il est tentant de partir devant, puisque la nervosité est palpable, on a envie de se placer, afin d'éviter de se faire marcher dessus au premier virage, ou épingle à cheveux....

    Toutes les raisons sont réunies tout est motif a se propulser en première ligne en début de course, mais voilà, dans les cross seniors, il faut apprendre à gérer entre 8 et 10km de course dans la boue le plus souvent puisque c'est en général la dernière course et que le terrain ne résiste pas à la dizaine d'épreuves précédentes pour laisser place à une grosse purée ou parfois en s'enfonce jusqu'aux chevilles...   

     Les athlètes de l'ACBB sont restés groupés et ont fait une course d'attente, jusqu’à ce que les potentiels athlétiques fassent la différence. Mais dans l'ensemble on ne pouvait pas faire mieux, puisque le club prend bel et bien la troisième place sur le podium qu'on avait pensé imprenable. Tout au mieux une sixième place était envisageable. Bref on ne va pas bouder notre plaisir, je continue à croire en notre équipe au groupe et à l'ACBB qui renaît de ses cendres avec de belles ambitions.

    Régionaux de Cross conférence Ouest Régionaux de Cross conférence OuestRégionaux de Cross conférence Ouest Régionaux de Cross conférence OuestRégionaux de Cross conférence Ouest Régionaux de Cross conférence Ouest


    votre commentaire