• Ajeeth, retour sur le Marathon

    Analyse à froid de mon échec de Dimanche au marathon de Paris :


    Ajeeth, retour sur le Marathon2H50' beaucoup considérerons que ce n'est pas un échec, mais quand on a pour objectif de faire 2h36', c'est un échec...

    Je tiens a remercier mon coach, José Azede ( Acbb Loirsirs Athlé) qui m’entraîne depuis octobre, mes partenaires d'entrainement pour les sorties longues ( Franck SalomonThierry Chardin et Djamel), et tous mes copains de la poudrerie qui m'encouragent lors de mes séances.
    J'ai pris beaucoup de plaisir a préparer ce marathon, j'ai fait des très bonnes séances, dont une qui m'a vraiment servit pour la confiance, c'est une séance de 3*4000m en 13'53"/13'46"/13'35".
    Le plan a été très bien fait et je ne peux pas remettre en cause mon entrainement pour cet échec.

    Première erreur, je me fais mal au tendon pendant un cross au mois de Janvier, je traîne la douleur et j'attends trois semaines avant le
    marathon pour aller me faire soigner. (Trop tard)
    Deuxième erreur, sur les deux dernières semaines avant le marathon, je ne mange que des légumes par peur de prendre du poids.
    conséquence, a J-8, je suis super fatigue, je fais une séance de 3*2000m a l'arrache, que je finit sur les rotules.
    Troisième erreur, moi qui a tout mes marathons, mange des pâtes avec du thon le matin de la course. Je teste un nouveau gâteau sport avec des fruits 
    ce gâteau ne passe pas, et en plus j'ai pas du en manger assez, parce que 30' avant le départ, j'ai faim, et Thierry me donne un peu de sa boisson d'attente. Boisson que j'avais jamais bu avant !!!

    J'ai fait des erreurs de débutant qui m'ont coûtés cher à l'arrivée.

    8h45 : le départ est donne, au 3ème kilométré, j'ai mal au ventre et envie de
     pisser. 
    Ajeeth, retour sur le MarathonJe me retiens de boire en me disant que si je bois, je vais faire pipi sur moi. Pareil pour les gels, je ne les prends pas en me disant, ça va me détruire le ventre.

    Au 18eme kilo, je vais une pause aux toilettes, et ensuite je me mets a boire et prendre mon premier gel. Trop tard, le mal était fait.
    Je repars en me disant, je vais rattraper le temps que j'ai perdu, GROSSIÈRE ERREUR. Je passe au semi en 1h19'05" je crois
    et je suis déjà dans le rouge a ce moment la !!!

    Au 30eme, je cherche ma copine, en me disant, si je la vois, je rentre en métro, je ne la vois pas, donc galère je vais devoir rentrer en courant.

    Je refais une pose a ce moment la pour faire pipi ( je ne suis plus a deux minutes près). Je m'accroche a tous ce que je peux pour finir, je croise beaucoup de gens entre le 30 et 42eme qui m'encourage, un compagnon de galère me rejoint ( Fabien Ould). On se motive a deux... 38eme kilomètres, je n'en pouvais plus, des bretons m'offrent deux verres de coca, ça m'a fait du bien et je repart pour finir.

    Content de retrouver mes amis et mon fils a l’arrivée. Je suis un FINISHER du marathon de Paris 2014. En 2015, je reviendrais pour faire un chrono !!!