• Bilan 2014

     

    2014 FIN D'ANNEE - AVIS DE LONGUE DISTANCE

     


    5000m Hommes
    Ce était une saison relativement discret en termes de performances dans le 5000m hommes avec seulement quatre athlètes à courir plus vite que 13 minutes au cours de la saison 2014. Mais un de ces quatre était de loin le meilleur ensemble avec les autres marche moins régulièrement au cours de l'été.
    Caleb Ndiku, qui avait auparavant été un spécialiste du 1500m, a commencé la saison avec un titre du monde en salle sur 3000m. Le 22-year-old kenyane était invaincu à ses cinq courses totales dans 3000m et a remporté toutes les courses de 5000m importants.
    Ndiku a commencé sa saison de 5000m avec un 13: 01,71 chef de file mondial pour une victoire à Eugene, puis plafonné sa saison avec de grandes victoires aux Jeux du Commonwealth à Glasgow et Championnats d'Afrique à Marrakech. Il a ensuite ajouté une victoire au Weltklasse de Zurich, juste après avoir terminé troisième à Stockholm en 12: 59,17 personnel. Le Kenya a également remporté le 3000m de la Coupe continentale à Marrakech en Septembre.
    Muktar Edris éthiopienne était le coureur le plus rapide de l'année, remportant en 12: 54,83, à Stockholm. Mais sa saison était assez mince car en plus de cette victoire et une deuxième place à Zurich, d'autres résultats ont été modérées.
    En fait, Yenew Alamirew, également de l'Ethiopie, a été le deuxième meilleur coureur de 5000m en 2014, malgré le fait que son meilleur de 13: 00,21 ne était que le cinquième temps le plus rapide de la saison. Les 24 ans victoires enregistrées à Shanghai et à Oslo et placés seconde dans trois autres réunions IAAF Diamond League à Eugene, Paris et Glasgow.


    Le 10.000m Hommes
    Il était la course de 10,000m un hommes cette saison qui se élevait au-dessus du reste. Tous les quatre athlètes qui ont couru plus vite que 27 minutes cette année provenaient de la même race: la réunion IAAF Diamond League à Eugene.
    Galen Rupp de États-Unis a remporté en 26: 44,36 pour battre son propre record nord-américain. Ce était aussi la deuxième fois seulement il avait plongé sous la barre des 27 minutes, après son 26: 48.00 à Bruxelles en 2011.
    Médaillé de bronze mondiale, Paul Tanui du Kenya, a terminé deuxième à Eugene en 26: 49,41 et était de loin le coureur le plus actif dans le haut de la 10.000m cette saison. Le 23-year-old a couru trois des six meilleurs temps en 2014 avec un chef de file mondial au début du 27: 16,75 en mai, puis a complété sa saison avec 27: 17.82 à Yamaguchi en Octobre.
    Derrière Rupp, Kenyans incroyablement peuplé des 10 prochaines positions sur la liste mondiale. Bedan Karoki a terminé troisième en 26: 52,36 et Stephen Sambu a terminé quatrième en 26: 54,61.
    Avec seulement quelques titres significatifs dans cet événement cette saison, Moses Kipsiro de l'Ouganda a saisi le premier dans un sprint à Glasgow aux Jeux du Commonwealth. Le 28-year-old cadencé 27: 56,11 pour la victoire, juste devant kenyan Joseph Bett, qui a réussi 27: 56,14 pour la médaille d'argent.
    Érythréen Nguse Amlosom apparu comme le champion d'Afrique à Marrakech en 28: 11,07 et le Britannique Mo Farah a remporté son deuxième titre européen en carrière 28: 08.11 à Zurich.


    3000m steeple hommes
    Jaïre Birech a fait un grand bond en avant vers l'élite steeple en 2014. Le 21-year-old kenyane avait couru 8: 03,43 meilleur retour personnelle en 2012, mais cette saison a vraiment changé les choses pour le jeune.
    Birech couru quatre des cinq meilleurs temps de la saison et enregistré IAAF Diamond League gagne à Rome, Oslo, Lausanne, Monaco, Birmingham et Bruxelles. Il a également remporté les Championnats d'Afrique et la Coupe Continental, à la fois à Marrakech, avec la seule vraie dent à sa campagne à venir comme une perte aux Jeux du Commonwealth. Il Birech terminé en deuxième place avec son compatriote kenyan Jonathan Ndiku se emparer de la victoire.
    Mahiedine Mekhissi-Benabbad a été le deuxième plus rapide de la saison, avec un temps de 8: 03,23 pour la deuxième place à Bruxelles. Mais le 29-year-old a beaucoup de l'attention pendant les Championnats d'Europe pour être disqualifié après sa victoire steeple pour ripper sa chemise dans la dernière ligne droite.
    Evan Jager de États-Unis seulement couru sa première course de steeple en 2012 et après une saison décevante en 2013, il est revenu au sommet en 2014. Le 25-year-old terminé deuxième à Oslo puis battu son propre record en Amérique du Nord avec un 8: 04,71 horloge à Bruxelles avant de saisir la deuxième place à la Coupe Continental à Marrakech.
    Ezekiel Kemboi, qui a remporté deux médailles d'or olympiques et trois titres mondiaux, a connu une saison calme. Il a commencé avec une avance rapide du monde de 8: 04,12 lors de la victoire de la première réunion IAAF Diamond League à Doha en mai. Mais après que le 32 ans a terminé troisième aux Jeux du Commonwealth et les Championnats d'Afrique et a échoué à effectuer à diverses réunions de la Diamond League IAAF.


    5000m Femmes
    Cela fait de nombreuses années cet événement a eu trois principaux protagonistes de Tirunesh Dibaba, Meseret Defar et Vivian Cheruiyot. Mais tous ont été portés disparus en 2014; Dibaba seulement concouru sur la route tandis que les deux autres ont pris les congés de maternité.
    En l'absence de championnat extérieure globale principal, seule la Diamond League IAAF pourrait offrir des possibilités pour les compétitions mondiales tête-à-tête. Mais seulement deux des sept réunions désignés vedette 5000m que quatre au lieu allés pour le 3000m et une pour les deux miles.
    Ainsi la saison mondiale efficace composée de seulement deux courses importantes: Rome au début de Juin et Monaco à la mi-Juillet. Ceci est clairement reflété par la liste mondiale étaient le top 10 est composé de sept marques de Monaco et trois de Rome.
    Les deux courses se sont aussi avérées assez similaire avec Genzebe Dibaba et Almaz Ayana de l'Ethiopie terminant premier et deuxième et Viola Kibiwot du Kenya troisième à deux reprises. Les meilleurs temps sont venus à Monaco où les deux Dibaba et Ayana courut plus vite que 14h30. En sixième dans cette course, Molly Huddle des Etats-Unis a abaissé son propre record de la zone par un couple de secondes à 14: 42,64.
    L'année a également inclus certains championnats non globales. Le titre du Commonwealth est allé à Mercy Cherono du Kenya, le titre africain à Ayana - à cette occasion, battant Dibaba - et le titre européen à Meraf Bahta de Suède après une bataille passionnante côte-à-côté vers le bas la finition droite avec Sifan Hassan des Pays-Bas.
    La Coupe Continental à Marrakech en Septembre sélectionnée ne Ayana des principaux prétendants et l'Ethiopien remportés par certains 25 secondes dans une relativement modeste 15h33.


    Le 10,000m des femmes
    En dehors du Japon - qui a quelque chose qui pourrait presque être appelé un circuit de 10,000m nationale - l'10,000m est devenu plus ou moins complètement restreinte aux championnats. La seule exception à cela est l'Payton Jordan Invitational à Stanford, Etats-Unis, au début de mai de chaque année.
    Cette année n'a pas fait exception que la course Stanford était de loin le plus rapide de l'année. Le trio de tête de Sally Kipyego, Molly Huddle et Betsy Saina a couru 30: 42,26, 30: 47,59 et 30: 57,30 respectivement, tandis que le meilleur temps était ailleurs une demi-minute plus lent, 31: 28,07 par Selly Chepyego au Japon en Avril.
    La plupart des courses du championnat étaient assez lent et décidé par des finitions de sprint. Joyce Chepkirui du Kenya a pris le Commonwealth et les titres africains en 32: 09,35 et 32: 45,27 respectivement, tandis que la Grande-Bretagne Jo Pavey à 41 ans a remporté l'or européen en 32: 22,39.
    Des courses du championnat, seuls les Jeux asiatiques à Inchon en Octobre fournies fois plus rapide que 32 minutes. Alia Mohamed Saeed des Emirats arabes unis a remporté en 31: 51,86, suivie par Ding Changqin de la Chine en 31: 53,09 et Ayumi Hagiwara du Japon en 31: 55,67.
    Il est à noter qu'en 2014 il y avait 18 partants sous-32-minutes sur la piste, mais 32 sur la route, ce qui suggère qu'il ya un grand potentiel inexploité facilement disponibles pour l'événement de la piste.


    3000m steeple femmes
    Pendant l'ère IAAF Diamond League, cet événement a été dominée par les coureurs du Kenya et de l'Ethiopie qui entre eux ont remporté 23 des 28 courses sur le circuit entre 2010 et 2013. Le principal facteur était Milca Chemos du Kenya qui seul, a accumulé 16 victoires.
    Le principal parti d'opposition à l'hégémonie du Kenya et l'Ethiopie est venue de Russie. Yulia Zaripova a remporté une course IAAF Diamond League par an entre 2010 et 2012 et se est enfui avec les médailles d'or aux Championnats du monde 2011 et les Jeux olympiques de 2012. Mais avec Zaripova prendre une pause en 2014 pour donner naissance à son deuxième enfant, il semblait que le steeple deviendrait un événement les deux nations.
    Peut-être que ce était ce sentiment qui a fait les principaux prétendants supposés réticents à réagir quand Emma Coburn de USA collé à la pace-maker lors de l'ouverture IAAF Diamond League à Doha. Mais ce était une erreur de calcul fatale et le coureur américain continué à gagner de plus de cinq secondes.
    Cette course a donné le ton pour le reste de l'été et, bien que Sofia Assefa de l'Ethiopie (deux fois) et Hiwot Aayalew (trois fois) ont remporté les cinq prochaines courses IAAF Diamond League, ils ont été fortement contestée par Coburn qui a toujours été là, terminant troisième, seconde, deuxième et troisième dans ses quatre prochaines apparitions et qui couronna sa saison en remportant la Coupe Continental devant Ayalew.
    Cette saison a également vu un retour de fin d'été au top de sa forme pour médaillé d'argent olympique Habiba Ghribi, qui a remporté la finale IAAF Diamond League à Zurich de façon convaincante.


    Le 2014 l'étoile montante du clocher était Ruth Jebet de Bahreïn qui à 17 ans a baissé la PB de 20 secondes à 9: 20,55 et qui a remporté les médailles d'or aux Championnats du monde juniors et les Jeux asiatiques.