• Moscou 2013

    Kiprotich l'Ougandais : Et un et deux... et trois ???

    Courir un marathon sur les bords de la Moscova  avec une température de marathon, c’est à dire entre 16 et 18 degrés, doit être plaisant quand on est un amateur éclairé ou amateur tout court avec une bonne préparation. Les Supermans du bitume, qu’ils soient Kenyans, Ethiopiens ou Erythréens, allaient nous délecter d’une belle course et d’un beau spectacle. Je me suis calé dans mon fauteuil, j’ai découpé une pastèque, mangé quelques cacahuètes, pris l’ordinateur portable à côté de moi, pour suivre les commentaires sur les réseaux sociaux Tweeters et Facebook, et je suis  prêt pour au moins  3 heures (d’efforts)… devant ma télé. --->

                                                                                                                                                                                                                                                  

    « Moscou 2013 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Vous devez être connecté pour commenter