• Récit Antoine III

    Balcons est du Vercors : resquille interdite !  Crédit toutes photos : voir site http://www.ultratrailvercors.com                                                                                                              Retour

    Récit Antoine III Récit Antoine III 

    Le Vercors est un plateau qui se serait soulevé d'un seul côté. Là on est sur la face abrupte, orientée à l’est et bientôt illuminée par soleil levant. Nous progressons juste sous la falaise que le sentier longe en amont du pierrier, là où les éboulis s'amassent sur parfois sur un demi kilomètre en contrebas. Le chemin est constitué de caillasses plus ou moins stabilisées, impossible de doubler sauf à vouloir faire un vol ou plutôt un douloureux – voire fatal – roulé-boulé… 

    Je ne suis pas rassuré et il vaut mieux lever le pied et bien lever les pieds, y compris quant on les ramène vers l'avant. Et justement, j'accroche une pierre et arrache une partie de la protection avant de ma chaussure. Pas de chute mais, en s’accrochant fréquemment, le morceau de semelle me rappellera très souvent à la prudence.

    Je suis hyper concentré. Et cette concentration sur les 10 km des balcons est du Vercors va m’épuiser physiquement et mentalement... Surtout que je n’arrive pas à avancer à ma vitesse de croisière ! 

    Le jour se lève peu avant que j’aie parcouru la moitié des balcons. Le ciel prend des tons violacés puis rosit… Il n’y a aucun nuage, la vue est dégagée et le paysage de carte postale qui s’offre à nous est époustouflant : Quel panorama sur toute la vallée de Grenoble, sur le Mont Aiguille, sur les Alpes... C’est absolument splendide, magnifique, grandiose, magique, enchanteur...

    Il ne faut pourtant pas trop lever les yeux et rester concentré sur mes pieds. 

    Partis 1 h après nous, les premiers relayeurs en duo déboulent et nous nous rangeons pour les laisser passer. Pour la plupart traileurs du pays et connaissant le parcours, ils n’ont pas la même gestion de course que nous qui devons gérer le double de leur effort sur un parcours méconnu, même totalement inconnu... Malgré cela, leur agilité ne laisse pas indifférent et me rappelle mon manque d’entraînement spécifique montagne ! Voire, récemment, d’entraînement sérieux tout court !?!

    Néanmoins, j’enrage d’être bloqué dans un groupe lent, de ne pouvoir doubler, d’être à une vitesse qui n’est pas la mienne !!! Je perds du temps et cette vitesse inadaptée implique une foulée inhabituelle, une autre source de fatigue…

    Je reprends de l’assurance malgré mon appréhension. Je demande à doubler, le concurrent me laisse passer mais glisse et se ramasse, sans dommage heureusement. J’accélère un peu et rejoins la file indienne, plus possible d’avancer, ceux de derrière me rattrapent. 

    Soudain, devant moi... l’un des coureurs trébuche et disparaît dans le vide ! 

    Il y a heureusement des arbustes à cet endroit, et donc plus de peur que de mal. Il tend ses bâtons et le suivant le fait remonter sur le sentier. Ce coup de semonce me rappelle à la vigilance et sonne le glas de mes velléités d’accélération. Le soleil se lève. Il commence à accrocher les sommets des Alpes…Les falaises se parent d’une couleur orangée, comme dans le Grand Canyon américain… Grandiose !!! 

    Nous passons le Rocher des Deux Sœurs, mais ne remontons pas par le col éponyme. Le chemin tourne à angle droit et dégage une nouvelle portion du sentier des balcons...                                                                                                             Ce n’est pas fini et je me demande quand et surtout par où nous allons remonter pour passer sur l’autre versant et attaquer une descente réputée très difficile. Les falaises semblent se prolonger à l’infini et j’ai l’impression qu’elles sont infranchissables. Je distingue la Grande Moucherolle et finis par entrevoir la trace que nous allons emprunter – ou plutôt escalader – pour franchir le Pas de la Balme à 1.839 m d’altitude. Gros problèmes en vue !!!

                                                                                    Page 3                                                                                       >>>>